• Bruno LETANG

ADIEU, GUY


Il avait fait ses adieux à Châtillon il y a quelques années, expliquant qu’il était désormais trop âgé pour supporter la fatigue du déplacement, qu’il fallait laisser la place aux plus jeunes. Et dans sa bouche, cela n’était pas une simple formule, un cliché utilisé pour dire qu’on veut se reposer. Il a toujours joué jusqu’au bout, avec un sérieux et une compétence qui forçaient l’admiration, ce rôle qui avait été assigné à l’Académie des Auteurs de Châtillon : nous faire découvrir de jeunes auteurs. C’est grâce à lui que nous avons découvert, entre autres, Luc Girerd, Alexandre Papias, Jean-Marc Weber qui sont entrés au répertoire du Festival.

Lire la suite sur le site

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout